jeudi 23 avril 2009

"Show your colours" à Utrecht : une expo à découvrir !

Julie Dowling, Gin, 2005, 91x71 cm, acrylic on linen,
Courtesy of Seippel Galerie Cologne Johannesburg
in cooperation with Brigitte Braun Gallery Melbourne / private collection.


L'exposition "Show your colours" aborde l'art aborigène d'une façon atypique et originale. Cela n'étonne guère de la part de l'AAMU, musée aborigène novateur, tant il n'hésite pas à susciter un dialogue fertile et improbable entre art contemporain et art aborigène.

Mais ici rien de tout cela. L'art occidental a été laissé de côté un instant. Comme ces questions incontournables sur la façon d'embrasser l'art aborigène. D'appréhender les différents mouvements artistiques qui le compose. De suivre les élans de leur créativité sur les 30 dernières années...

Le conservateur Georges Petitjean a choisi cette fois-ci une façon plus audacieuse de nous inviter au Musée. "Dévoiler vos couleurs !" Un approche novatrice, visuelle, facile à appréhender par tout un chacun. Ce fil rouge nous guide au cœur des communautés aborigènes, de leur fécondité artistique, vers des créations guère imaginables il y a presque 40 ans.

Il s'agit presque d'un clin d'oeil comme si nous passions de l'âge du noir et blanc aborigène (complété par le jaune et rouge) à un monde nouveau à la palette variée. Cela revient à une sorte de transition, de rupture comme le fut l'irruption de la couleur dans le 7e art ou en photographie.

Plus de 80 toiles sont exposées, des avant-gardistes présentés comme des "early colors" autour des communautés de Papunya Tula, Yuendumu, Utopia, Balgo... aux "late colors" avec les groupes de Bidyadanga déjà présenté ici ou sur le blog, d'Irrunytju, ou de Patjarr...

La couleur souriante et vibrante sur certaines toiles ne doit pas nous faire oublier qu'elles ne symbolisent pas toujours la joie ou l'enthousiasme. Dans l'art aborigène, certaines teintes sont sacrées ou représentent des périodes très douloureuses, comme le sang versé par ce peuple noir au fil de son histoire.

La couleur chez les aborigènes invite également à voir l'invisible, à décliner les palettes du sous-sol, à appréhender plusieurs dimensions. Dans ces compositions complexes, profondes se révèlent ainsi différents niveaux de lecture, cependant uniquement accessibles aux initiés.
Sur ces tableaux, la couleur attire, surprend, permet des compositions de plus en plus audacieuses, et suggère dans l'abstraction des formes plus anciennes.

C'est avec enthousiasme que je suis revenu du vernissage jeudi dernier dans la nuit, avec des images marquantes en tête. Il y a de la pétillance dans cet art aborigène, une dynamique de renouvellement, une invitation à la rupture, à la naissance d'artistes et d'individualités brillantes.

"Show your colours" est la plus grande exposition d'art aborigène actuellement visible en Europe, avec des œuvres d'artistes aujourd'hui disparus comme Emily Kame Kngwarreye, aux toiles de la jeune génération.

A ne pas manquer, d'autant que la ville d'Utrecht mérite également le détour !

"Show your colours" Recent art from Aboriginal Australia AAMU Museum for Contemporary Aboriginal art - Utrecht From April 23 through September 27, 2009

Enregistrer un commentaire