vendredi 14 août 2009

Un monde aborigène complexe

Travel & ceremonies associated with the rockhole of Mukula,
by the artist Yinarupa Nangala ©. With the courtesy of Papunya Tula Artists. 122 x 122 cm.
© Collection privée Brocard-Estrangin
12h35 aujourd'hui. Je viens de recevoir cette peinture de l'artiste Yinarupa Nangala. Emotion comme toujours surtout après une si longue attente. Si vous vous souvenez, j'avais évoqué cette peinture en Février dernier, autour d'un texte sur "les Aborigènes ont-ils le droit d'entrer dans l'art contemporain ?".

Quelques étapes furent ensuite nécessaires avant de l'appréhender de visu. Découverte, étonnement, enthousiasme, président à cette rencontre. C'est le moment de l'émotion, du premier regard. Puis l'analyse surgit, les jeux de comparaison, la place occupée par une peinture de ce style dans la chronologie du mouvement artistique de Papunya Tula...

Je suis frappé par la qualité de l'éxécution, le niveau d'anticipation, spatial des motifs principaux. Ils soulignent une oeuvre totalement conceptualisée dans l'esprit de l'artiste avant d'être couchée sur la toile de lin.

Dans ce voyage associé au site de Mukula, passé et présent se marrient dans le cycle des cérémonies. Tangible et spiritualité se tutoient dans l'alimentation du corps et de l'esprit. Tradition et modernité s'affichent dans une oeuvre picturale ambitieuse et fidèle.

Au sein d'une même toile, ces différentes dimensions se conjuguent et révèlent toute la complexité du monde aborigène d'aujourd'hui.
Enregistrer un commentaire