samedi 7 avril 2012

La nature semble avoir été pétrifiée ?

Trek en Libye. 2004.© Photo de l'auteur du blog

Massif de l'Akkakus dans le Sahara Libyen. La chaleur est écrasante. Il est pourtant juste 8h du matin. Nous marchons depuis le début du jour. Le sol noir et carbonisé laisse poindre à peine un sable d'or. Chaque pas s'accompagne du craquement des croutes d'une lave endormie.

D'étranges pierres s'élancent vers le ciel. Sépultures d'un autre temps ? Vestiges d'une mosquée de fortune ouverte aux vents et aux nomades... Difficile de savoir. Le vent souffle dans un silence minéral.

Je m'approche, quitte la piste et appréhende la matière.
La pierre sombre forme des sortes de tuiles recourbées. Elles sonnent comme un instrument à percussion. L'ensemble semble rugueux et affiche quelques circonvolutions non sédimentaires. La nature semblerait avoir été pétrifiée ?

Notre ami Touareg témoigne... En d'autres temps s'élevait ici une forêt dense. Les volcans du Sahara saisirent l'instant il y a des millions d'années. Restent aujourd'hui les écorces brûlées, siliceuses... dans une sorte d'anastylose végétale.
Enregistrer un commentaire