mardi 22 septembre 2009

Sublimation des paysages aborigènes

© Patrick Mung Mung, #26459, Purnululu, Warmun community
Natural ochre & pigment on canvas, 140x100cm
With the courtesy of Short St Gallery
© Collection privée Brocard-Estrangin
Mung Mung... Il existe une sorte de truculence dans cette famille de peintres aborigènes, le plus souvent traduite sur la toile par une vigueur dans la composition, une exaltation des couleurs de la terre, déclinée dans l'usage d'ochres et de résine.

Patrick Mung Mung a pris la suite de son père George grand homme de loi, juste au moment de sa disparition. Comme lui, il fut éleveur de bétail avant de se consacrer à la peinture en 1991.

Il développe dans son travail une conjugaison picturale étroite entre une connaissance profonde de sa terre et la mémoire culturelle de sa famille. Son œuvre garde également un lien très sensible avec les illustres anciens de la communauté de Warmun, comme Rover Thomas.

Le tableau "Purnululu" ci-dessus, reprend un paysage du parc national du même nom, site du patrimoine mondial depuis 2003, au sein du Kimberley, au nord-est de l'Australie occidentale.

La chaîne de montagne Bungle Bungle est ici symbolisée par des cônes finement striés, soulignant les couches contrastées de ce grès sédimenté il y a plus de 20 millions d'années.
Des gorges apparaissent dans la partie haute de la peinture dans un jeux subtile d'à-plats ochres nuancés.

Comment rester insensible à cette pétillance créative aborigène, si diversifiée, si riche en courants artistiques, dans une sorte de sublimation des courants terrestres et spirituels ?

A découvrir : exposition "Ochre, a study in materiality" Short st Gallery

c
Enregistrer un commentaire