lundi 28 septembre 2009

Dans la communauté des lichens, les teintes sont reines.

© Photo de l'auteur du blog
Vallée de l'Ubaye

Certains artistes laissent un support se décomposer. La matière organique s'y transforme, change de couleur. De subtiles moisissures chaotiques s'y invitent et s'épanouissent.

Cette roche est aussi pauvre que Job. Il n'y a presque rien à grignoter au dessus de 3000 mètres d'altitude. L'air devient pur. Les cycles de vie restent très courts.

Et pourtant, d'une sorte de magma jaunâtre et grisé, émerge diverses corolles d'un blanc nacré.
Dans la communauté des lichens, les teintes sont reines.
Enregistrer un commentaire