jeudi 3 janvier 2008

Au bord d'un carrefour en Egypte

Cet homme est bien fragile face au flot des voitures. Il attend son tour en plein milieu du carrefour. Avec ces taxis jaunes et noirs de la ville d'Alexandrie, ils sont comme suspendus un instant, dans un concert de klaxons et des nuages de pots d'échappement. L'ombre du bonhomme indique comme une barrière invisible, toute relative.

Pour prendre cette photo, j'étais posté sur le balcon du CEAlex. au quatrième étage de l'immeuble. Les jeux de couleurs des taxis dans cette lumière rasante du soir me conduisit à saisir plusieurs clichés. Celui-ci illustre bien la difficulté de traverser les rues en Egypte. Le piéton n'est absolument jamais prioritaire. Il surf entre les voitures déboulant à toute vitesse à un rythme inversement calme et mesuré, pas à pas, à quelques centimètres près des véhicules. Les mouvements du "pot de fer" contre le "pot de terre", sont presque prévisibles. Rien ne servirait de courir.
Enregistrer un commentaire