mercredi 11 juillet 2007

Art aborigène : artistes de Bidyadanga à découvrir


Quelques sujets marquants cette semaine. Surfant sur le web pour développer mon regard critique sur l'art aborigène, rechercher d'éventuelles toiles, de nouveaux talents, je suis tombé sur un article fort intéressant du Financial Times : "Tribal Landscapes" du 7 juillet dernier.

Il met l'accent sur la reconnaissance de l'art aborigène de plus en plus marquée dans le monde avec un intérêt soutenu des collectionneurs dans le domaine privé ou public. Le journal évoque également quelques records de ventes aux enchères toujours impressionants...

Et surtout ils mettent l'accent sur la communauté "Bidyadanga", où émergent de jeunes artistes aux talents extraordinaires comme Daniel Walbidi.

J'en discutais en début d'année avec une spécialiste d'art aborigène (collection SAM BARRY), dont une partie de la collection avait été vendue chez Sotheby's il y a quelques temps.

Elle venait juste d'acheter deux toiles, dont certaines majeures par leur taille et la qualité des motifs, autour de combinaisons bleutées, vertes, rouges, soulignant la richesse des effets de l'océan et des fleurs bien présents sur les terres où la tribut a trouvé aujourd'hui refuge.

Le prix des tableaux de cet artiste ne cesse de croître bien malheureusement pour nos budgets.

Je reviendrai là-dessus dans de prochains posts.

Certaines oeuvres de Daniel Walbidi ou d'autres artistes de "Bidyadanga" peuvent être découvertes :
- dans une belle exposition de la galerie de Jennifer Guerrini Maraldi en Angleterre
- sur le site de la galerie Bond Aboriginal art
- celui de l'exposition de la fondation Shalom Gamarada
- ou sur l'excellent site de la Short Street Gallery (avec des oeuvres dans son ancien et nouveau style, pour un artiste qui a juste autour de 30 ans).
Enregistrer un commentaire