lundi 31 mars 2008

Ramages des pins de la Côte d'azur en 1920

© Collection privée BROCARD II.

Chaleur douce d'un soir. Rythme bruissant des vagues de la Méditerranée. Un pin jumeau offre dans un effet d'ombre chinoise ses rameaux à la lumière.

Ce fut sans doute un arrière grand-père qui prit ce cliché double en 1920. Une plaque de verre destinée à un Vérascope en fait. La teinte sépia accentue l'impression de douce quiétude de ce moment, juste quelques heures avant le couché du soleil.

Prendre place en ce lieu. Se lover au coeur de ce tronc. Ressentir les vibrations de l'arbre résistant au vent du large. Et contempler un temps la mer au balancement immuable...
Enregistrer un commentaire