lundi 26 novembre 2007

Ampoule profane du XVe siècle

Trouvée dans un tas de terre sur le bord d'une route il y a des années, cette sorte de petite gourde avait été oubliée dans un tiroir. A l'occasion de rangements elle revint avec ses questions.

C'était pour moi une devinette. Quel était l'origine, l'époque, le sens de cet objet ? J'avais bien une petite idée. Un sceau ou quelques souvenirs d'un pélerinage sur les chemins de Saint Jacques.

Lancer une recherche sur internet, c'était un peu comme jeter une bouteille à la mer, le sujet étant un peu spécifique et ne sachant par quel mot clef pertinent l'amorcer. Je décidais donc d'aller faire un tour sur le forum DETECTION des métaux, où quelques passionnés éclairent les néophytes. Quelques jours d'attente et deux membres m'apportèrent des précisions.

Pour "Imagine" et "Menhir", c'était une ampoule de pélerin. Nous progressions. "Agnès" confirma quelques instants plus tard cela. Cet objet très bien conservé date du XVe siècle et s'avère être une ampoule profane.

"Elles étaient utilisées pour porter sur soi un peu de sa terre ou en envoyer à l'être aimé ou à ceux que l'on voulait honorer. Ainsi, lors des mariages, on offrait aux invités, un peu de la terre de la région de l'élu(e) et sur l'ampoule figurait les armes des deux familles.
Le Musée de Cluny (dit du Moyen âge) possède quelques rares ampoules retrouvées dans la Seine au 19ème siècle. Faites de plomb et d'étain, elles sont très fragiles à la corrosion. C'est pourquoi, il est vraiment exceptionnel d'en trouver une comme la tienne".

"Bien que l'écu de France comporte en principe 3 fleurs de lys, il arrive que les armes de France se limitent à un seule. Le parti bourguignon (opposé au parti du roi de France durant la Guerre de 100 ans), avait un écu avec 1 seule fleur de lys. Celui-ci était posée sur une croix de saint André. Mais ce qui n'est pas le cas ici".

Merci à ces passionnés érudits d'avoir donné du sens à cet objet.
Enregistrer un commentaire