lundi 18 juin 2007

Les colonnes jumelles d'Alexandrie

Ces deux colonnes sont là depuis un temps déjà oublié, fières, abîmées par les outrages du climat et les mains des passants. En des périodes moins glorieuses, elles étaient à terre, brisées. Puis les hommes les ont remontées sur leurs socles. Dans cet amphithéâtre déserté, depuis quelques siècles, elles dissertent ensemble sur la grande histoire de la ville d'Alexandrie. Jalousement elles gardent pour elles les secrets des alcoves.

Une femme, un homme s'offre la scène pour une discussion intime à l'abris des regards. Ils repondent en écho aux dialogues des pierres et de ces deux cyprès dans le prolongement de la perspective.

La courbe des gradins, dans un effet d'amplitude entoure les colonnes. C'est un peu comme si des géants venaient à l'instant de les planter sur l'eau. L'onde de choc se propage et s'ajoute aux bruissements des pièces tragiques antiques.
Technorati Profile
Enregistrer un commentaire