dimanche 7 décembre 2014

Trois derniers billets sur l'art Aborigène d'Australie

© Sonia Kurarra. Courtesy of Mangkaja Arts. Martuwarra. 240x180 cm. 
Cher lecteur,

Après presque 8 années sur la plateforme Blogger, trois changements de template, j'hésite encore à passer à un autre environnement pour ce blog "Sur les pas d'une collection d'art Aborigène".

Ce chemin avec Google a été assez extraordinaire au regard des services offerts par Blogger.
J'ai même démultiplié les initiatives au fil des ans avec trois blogs familiaux simultanés en plus de celui sur ma démarche de collectionneur d'art Aborigène :
- un blog sur l'aventure des grands industriels des parfums Brocard, dans la Russie du milieu du XIXe siècle à 1920, juste après la Révolution Russe qui emporta tout y compris leurs collections majeures de tableaux. Je fus fasciné par leur démarche artistique, embrassant tout autant les primitifs flamands, que les antiquités grecs et romaines, la porcelaine fine, les tapisseries, l'artisanat russe dont ils furent aussi mécènes... En hommage, j'empruntais à ces aïeux le nom de Brocard pour ma collection d'art Aborigène Brocard-Estrangin.
- un blog sur la famille de parfumeurs Roure à Grasse, qui monta une entreprise en 1820 dans la ville éponyme, avant que celle-ci ne fut rachetée par des Suisses bien plus tard. Ma branche familiale quitta l'entreprise avec mon arrière grand-père au cours du XXe siècle.
- un blog sur la famille provençale des Estrangin, implantée en 1460 dans le village d'Orgon, puis sur Eygalières et enfin Marseille à la fin du XVIIIe siècle. Hommes de loi, ils embrassèrent les métiers de notaire durant trois siècles, d'avoués, de magistrats, puis d'armateurs, d'industriels et d'homme de presse, avant de se diversifier dans toutes les directions aux générations contemporaines.

Avec Google, j'avais le souhait de rendre hommage à tous ces anciens qui nous ont précédé, de découvrir leur parcours à travers différentes recherches, d'appréhender les questions fortes qu'ils ont laissé pour les générations futures. Ce fut une étape sympathique dans mon propre cheminement professionnel et de collectionneur.

Néanmoins ces derniers temps, j'ai observé quelques difficultés plus techniques avec ces blogs, pas dramatiques en soit, mais suffisamment pour tester d'autres sites d'hébergement comme Wordpress.
Cela explique en partie mon silence depuis quelques semaines.

Je ne vous invite pas à changer vos liens. En effet,  j'hésite et je teste encore d'ici janvier d'autres plateformes. Je vous tiendrais bien entendu au courant ici sur ce site en cas de basculement à un autre endroit sur le web, et entre temps je partagerai avec vous les liens vers de nouveaux billets éventuels, le site "Sur les Pas d'une collection", restant pour l'instant l'élément pivot.

Ci-joint les trois dernières acquisitions de ma collection, sur le blog en test "art-aborigene-collection" avec de belles découvertes, ou re-découvertes :
- Innovation et ancrages de nouveaux talents Aborigènes : l'artiste Naomi Hobson très en vue en ce moment
- Un paradis Aborigène tropical inventif, avec une oeuvre majeure de l'artiste Sonia Kurarra qui fit partie des finalistes du 30e Telstra Art Award l'an passé. Mentionnée sur ce site dés 2009.
- Perçée et synthèse du parcours Aborigène de l'artiste Daniel Walbidi toujours aussi remarquable, avec un regard sur son parcours suite à ma rencontre avec lieu cet été en Australie, que je ne cesse d'admirer depuis 2007.

A bientôt sur ce site encore quelques mois.


Enregistrer un commentaire