vendredi 5 juillet 2013

Sculpture inuit votive : entre maternité et pivot familial

Maternité inuit et enfant. Artiste anonyme. Os. 11 cm.
© Collection privée Brocard - Estrangin

Quel usage astucieux et inventif de la matière. La tête de l'os a été usée pour laisser apparaître la partie brune et spongieuse, symbole des cheveux de la mère et de cet enfant de l'Artique.

J'y admire les formes épurées et géométriques. Elles signent une recherche subtile de l'essentiel.
Les deux bras délicatement entrelacés offrent une vue douce et attachante. Ils soulignent également l'unité des noyaux familiaux nomades inuits, dans un monde hostile et bien précaire.

La statue sans visage, probablement votive, devait servir à solliciter les esprits pour une maternité. Elle n'était pas attachée à une femme en particulier. Le chaman devait la confier à de jeunes épouses désireuses d'avoir des enfants. Cette statue choyée héritait ainsi pour un temps du visage de sa dépositaire.

Enregistrer un commentaire