lundi 15 juillet 2013

Alliance anti-matière d'une broderie des confins de l'empire russe

Carré de lin, broderie de fil d'or et de soie. 60 x 60 cm.
© Collection Brocard - Estrangin

Nous sommes à la fin du XIXe siècle. L'empire russe est à son apogée. Des confins des territoires persistent une grande diversité dans la culture des broderies. Celle-ci avait émergé un peu avant le XIe siècle, comme en témoignent des tombes d'avant la conquête Mongole.

Religieuses tout d'abord, profanes ensuite, ces broderies furent posées sur des vêtements ou en ornements d'église.

Ce carré de 60 centimètres de côté est tout à fait particulier. Il provient d'une lointaine province de l'empire tsariste, éloignée de la culture slave et plus proche des sensibilités orientales. Elle a attiré mon attention à la fois pour son caractère tout à fait moderne en dépit du fait que nous sommes encore au XIXe siècle. Les motifs floraux sont absents, et remplacés par une construction géométrique dans un carré parfait.
L'usage des matières offre une contradiction surprenante, de la rigidité des fils d'or en lamelle juxtaposées sur une trame de lin souple blond, aux broderies de soie sur des petits carrés au coeur même de l'ensemble.

Enregistrer un commentaire