mardi 11 juin 2013

Secrets médicaux de la conquête de l'Algérie entre 1830 et 1850

Photo de l'auteur. Archives médicales de la conquête de l'Algérie. 
© Collection Brocard-Estrangin

En ce temps là le papier était rare. Ces petites fiches font à peine 6 cm de haut. J'utilise une loupe pour les lire. Elles furent rédigées par le médecin militaire Gustave Rietschel, durant la conquête de l'Algérie.
Il s'agit de documents sur le suivi des malades, les affections rencontrées, les tableaux de température, des comptes-rendus d'autopsie également.

Avant de quitter l'Algérie ce médecin détruisit beaucoup de correspondances, de papiers, mais il garda ces petites fiches précieusement, comme symboles sans doute de son travail auprès des malades.
Ces documents médicaux, restent sans doute confidentiels. Cependant je me demande s'il ne convient pas de les mentionner pour les généalogistes ou d'autres recherches sur cette période de l'histoire.

Dans la quête de ses origines, j'imagine l'émotion d'y retrouver la trace d'un ancêtre et des raisons de son décès ou de sa maladie durant le conflit, avec des détails importants, bien plus qu'une simple date de début ou de fin de vie. Ce petit paquet, plus petit qu'un paquet de cigarette, reprend à peu près 200 fiches de français engagés dans l'armée d'Afrique, mais également de Kabyles qui devaient faire partie des expéditions, ou qui furent soignés par ce médecin durant ce conflit.

Cette conquête fut meurtrière, longue, sur des dizaines d'années, et bien comparable aux années sombres de l'exploitation du Congo Belge. Aujourd'hui encore ces points ne figurent pas clairement dans l'histoire de France.

Les deux premières fiches visibles concernent un membre de la famille Courtray de Pradel, et de la famille Collin ou Gollin. Assez curieusement les prénoms sont absents. Le texte comprend de nombreuses abréviations.

169 ans plus tard, endormis dans des archives familiales, ces petits trésors voient le jour sous forme d'une photo et d'une petite bouteille à la mer sur internet, au service de descendants qui pourraient être intéressés. Prochainement, en complément de ce billet, je tenterai de reprendre la liste de l'ensemble des noms, comme autant de petits cailloux pour les généalogistes.


Enregistrer un commentaire