mardi 7 février 2012

Esprits Mimi de Paddy Fordham Wainburranga

© Paddy Fordham Wainburranga.

L'art abstrait s'efface dans les terres du Nord et donne vie à une peinture innovatrice, loin des conventions de la communauté de Rembarrnga.
Paddy Fordham Wainburranga, né à Maningrida met en scène deux personnages. Une femme. Un homme. Peut-être un couple en discussion, symboliquement liés par l'enchevêtrement des bras, l'imbrication des jambes, dans une intimité combinée.

Ou bien deux esprits Mimi en pleine discussion. Ils soulignent ensemble l'altérité et la complémentarité des sexes. Les motifs de la toile sont comme croqués sur le vif, tel un dessin juste ébauché, dans un jeu de simplification des formes.

Le moindre geste, les postures équilibrées des deux êtres sacrés se trouvent renforcés par le fond unis et l'absence de motifs traditionnels comme les hâchures du Rarrk, commune au clan. Les mouvements épousent les courbes, sans angles marqués sur la toile, suggérant la dynamique de l'ensemble, les vibrations des esprits.

La scène nous invite presque au dialogue et souligne différentes dimensions dans l'échange, par les outils présents comme le baton à fuire, les traces du grand émeu. Histoire d'une chasse ? Itinéraire de collecte des racines du Bush ? Le mystère préside dans la quiétude de la composition.
Enregistrer un commentaire