dimanche 13 septembre 2009

Un kilomètre à pied, ça use... ça use...

© Photo de l'auteur du blog
Pierre usée en Haute Montagne. Alpes de Haute Provence.
Un kilomètre à pied, ça use... ça use... Deux kilomètres à pied ça usent les souliers...
Dans cette comptine, chacun pense aux galoches fatiguées mais guère à la roche émoussée. Et pourtant !

Sur cette photo, la roche grise reste incontournable dans le chemin. Il est difficile de faire autrement que d'y poser le pied. Des milliers, que dis-je, des millions de passants sont venus ici à travers l'histoire. Sur la via Alpina, des cothurnes romaines aux chaussures de montagne cloutées, ils ont gravi la montagne à l'assaut des cols muletiers, si petits parfois qu'ils deviennent juste des "Pas". Le Pas de l'Homme. Le Pas du berger... Comme si sur ce petit bout de chemin entre deux montagnes, vous ne pouviez poser qu'un seul et unique pied.

Aujourd'hui les GR épargnent les "Pas". Les passages semblent vertigineux mais les pierres gardent la mémoire d'un intense passage. L'usure semble inviter les oxydes en surface. La pierre grise se pare d'une teinte ocre. Couleur de peau, symbole de vie en d'autres lieux, elle pourrait ici témoigner de la peine et du sang des anciens en transhumance.

Sommes-nous dans l'infiniment petit, à quelques centimètres de l'objectif ? Ou dans l'infiniment grand, à hauteur d'avion ? Etrangement les deux seraient possibles.
Enregistrer un commentaire