dimanche 14 juin 2009

Forger son regard pour mieux appréhender l'art aborigène



... suite du billet précédent.

Aller au plus près de la source... Faire attention à la provenance, cela ne suffit pas vraiment pour passer à l'achat d'une peinture... Plusieurs fois des amis m'ont exprimé leurs craintes, cette porte ouverte sur l'inconnu du monde de l'art, avec ses règles, ses zones d'ombre...

C'est juste. Avant de laisser parler votre émotion, votre instinct, cela vaut la peine de forger son regard, d'appréhender le périmètre du terrain sur lequel vous envisagez de vous engager. Vous pourrez mieux y distinguer la qualité d'un tableau, son importance éventuel dans le mouvement artistique, la place qu'il occupe dans la production de l'artiste.

3. Forger votre regard en art aborigène

Vous êtes parisien, une visite du Musée du Quai Branly s'impose. Vous y retrouverez près de 20 toiles acryliques du désert central (avec les artistes Kathleen Petyarre, Dave Ross pwerle, Rover Thomas, Mick Namerari Tjapaltjari , Ronnie Tjampitjinpa...) et plus de 40 écorces peintes (de John Mawurndjul) principalement de la collection de Karel Kupka, quelques poteaux funéraires...

Vous êtes dans le nord de l'Europe, un détour vers le musée Aborigène d'Utrecht vaut la peine.
Des expositions thématiques conjuguent art contemporain et art aborigène dans un dialogue fertile.

Vous habitez dans le sud de la France, ne manquez pas l'ouverture du Musée des Confluences de Lyon, et les expositions d'art aborigène actuellement organisées dans les endroits emblématiques de la ville.

Vous pourriez également fréquenter les ventes aux enchères d'art aborigène, organisées par les maisons de vente aux enchères.

Ou bien suivre de près celles de Sotheby's en effectant une recherche sur le mot clef "Papunya" ou aboriginal, sans oublier la maison Christies. Les catalogues des ventes sont de temps en temps proposés sur eBay et offre une excellente documentation sur l'état du marché et des oeuvres de très bon niveau.

Un abonnement sur le site Art Price vous permettra également de vous faire une idée sur les prix de vente des tableaux, sur une échelle de temps de plusieurs années. En étant très attentif, vous pourrez même déterminer l'évolution des côtes, ou la marge de certains galeristes.
Enregistrer un commentaire