vendredi 18 juillet 2008

Un rêve masculin d'Utopia : les graines de l'acacia Mulga

Les hommes d'Utopia, ou de Papunya, sont bien moins médiatiques que la communauté des femmes. Et pourtant ils peignent également, si n'est tout autant. Avec des couleurs plus traditionnelles. Noires, ocres, jaunes, elles s'avèrent plus masculines, en mesure de mettre en valeur la partie des rêves appartenant à leur genre.

Fut un temps, j'avais été marqué par les création de l'artiste Dave Ross Pwerle, déjà évoqué sur le blog en différents endroits. Pas toujours très reconnu sur la scène international, peut-être en raison du nombre de ses créations peu nombreuses, cet artiste a une place particulière en France. Il fait partie des expositions permanentes du Musée du Quai Branly. Une de ses oeuvres, magistrale, de plusieurs mètres de long fait partie des collection du Musée de Lyon. Cette attention marquée doit être sans doute attribuée au travail de fond et au discernement de Stéphane Jacob, curateur et galeriste spécialiste de l'art aborigène en France.

L'invitation à construire la collection Brocard-Estrangin, m'incitait à poursuivre les acquisitions. Cette fois-çi, l'achat en cours est probablement à contre-courant des artistes émergents, en vogue, ou très recherchés. Nous quittons la création très récente, pour aller 16 ans en arrière sur les terres d'Utopia. L'oeuvre est extraordinaire de part sa taille (229 x 61 cm), la finesse d'exécution, le niveau très élevé de détails, les effets de perspectives : découverte du rêve des graines de Mulga, réalisé par le grand artiste Lindsay Bird. Ces petits arbustes de la famille de l'acacia, servent de fourrage pour les animaux ainsi que de bois de chauffage dans les zones arides du monde, en Australie, ou en Afrique comme évoqué dans un autre billet du blog, portant sur le Niger : "l'herbe tombe du ciel".

Je vous invite à aller faire un tour sur le site de la gallery Songlines Aboriginal art, où j'ai trouvé cette peinture. Ils proposent certains très beaux tableaux aborigènes sur leurs sites d'Amsterdam ou de San Francisco. Quant à moi, il me faudra patienter quelque peu avant de recevoir ce tableau...
Enregistrer un commentaire