lundi 23 juin 2008

Danse des chasseur-pêcheurs du Nord de l'Australie

© Collection privée Brocard-Estrangin. © With the courtesy of Wadeye community.

Cette écorce peinte dans les territoire du nord révèle une partie de pêche étonnante.
Les pigments naturels, fanés par le temps, alternent en deux familles de teintes différentes.

Les ensemble gris et noir suggèrent des niveaux de profondeur contrastés. Au plus loin de la surface se trouvent des raies tachetées de blanc ou d'autres monstres. Dans la bande noire, apparaissent d'étranges animaux. Entre ces deux eaux, il est possible d'y discerner quelques calamars ou autres pouples.

La bande grise au dessus souligne un banc de poisson, probablement la cible des pêcheurs. Munis de harpons, ils doivent jouer avec la déformation de la surface pour toucher leur cible.

Illuminée par le soleil, l'eau prend une teinte plus lumineuse. Dans cette dernière bande de couleur jaune, se retrouvent des crustacés avec sans doute les coquillages utilisés pour les nacres gravées Lonka Lonka échangées dans toute l'Australie noire.

Les pêcheurs-chasseurs sont ornés de peintures corporelles. Les plus jeunes presque couverts de blanc portent le fruit de la pêche, sautillant et courant presque.
Au rythme des bancs de poissons, tous virevoltent munis de leurs flêches et harpons, comme suspendus dans l'air.

Cette scène d'il y a 50 ans, issue de la communauté aborigène de Wadeye, située au bord de l'Océan à Port Keats, s'avère relativement rare et séduisante dans cette composition.


Enregistrer un commentaire