mercredi 26 mars 2008

Un rare tiki en os Maori

© Musée de l'Océanie, Vieille Charité, Marseille.

A l'occasion d'un passage à Marseille, je découvrais ce magnifique Tiki de Nouvelle-Zélande dans le musée d'Océanie de la Vieille Charité. Sa forme comme sa matière m'intriguèrent. Le plus souvent les hei-tiki sont travaillés dans du jade alors que celui-ci semble dans une matière non minérale. Portés autour du cou, générations après générations, les détails de la sculpture finissent par s'émousser sur la pierre tandis que celle-ci se drape d'une belle patine grâce à l'acidité de la peau.

L'oeuvre ci-dessus comporte encore de fines spirales telles les multiples circonvolutions observées sur les bustes et visages du peuple Maori. Ces artistes disposèrent également des yeux en nacre, offrant un effet de brillance captant le regard d'une façon presque hypnotique, accentuée par les cercles concentriques entourant ces yeux.

Sur un des panneaux explicatifs qui accompagnent chaque objet du musée, je découvrais fnalement que cette étrange matière proche de l'ivoire, n'était rien d'autre qu'une rare sculpture réalisée dans un fragment d'os d'un crâne humain. Cette tête devait être précieuse. Autant que le jade pour justifier une telle création. Chef d'un ennemi, d'un sage, d'un ancêtre vénéré ? Le mystère demeure...

Le musée de l'Océanie réservait d'autres superbes surprises. A ne pas manquer si vous passez par Marseille.
Enregistrer un commentaire