dimanche 23 mars 2008

Exposition aborigène "Peindre pour vivifier la terre" à Dijon

Je reprends dans ce billet l'annonce d'une exposition d'art Aborigène à Dijon. Après celle de Nice au Mamac, on observe un intérêt de plus en plus marqué en France pour ces artistes "nomades".

"L'exposition “Peindre pour vivifier la terre” présente des oeuvres de communautés importantes et de peintres dont les noms parleront aux connaisseurs : Naata Nungurrayi, Kenny Williams Tjampinjimpa, Ningura Napurrula, Rusty Peters, Nyurrapaya Bennett Nampinjimpa, Mitjili Napurrula, Jeannie Petyarre..."

L'exposition comporte une quarantaine de toiles acrylique sur lin, principalement d'artistes de Papunya Tula ou école du désert central (Pintupis, Warlpiris, Pitjantjarras), mais aussi quelques oeuvres d'Utopia et des toiles du Kimberley (école de Turkey Creek) réalisées en pigments naturels issus de la terre australienne.

"Entrer dans un autre paradigme. La conférence donnée 3 jours de suite à 17 heures par Michèle Panhelleux-Ferlin, arthérapeute et spécialiste de peinture aborigène, permettra d'entrer pleinement dans cette peinture “agissante”, bourrée de sens, et de faire sentir l'univers mental du peuple étonnant qui la produit."

Thèmes et dates des conférences:
-Divas du bush. Peinture et secrets de femmes : Vendredi 11 avril, 17 h
-L'art médecin : Samedi 12 avril, 17 h
-La peinture au tribunal : Dimanche 13 avril, 17 h

RDV, la Galerie “L'espace de l'Encadreur”. Située dans le centre de la ville de Dijon, près de la place des cordeliers, la Galerie “L'espace de l'Encadreur” a choisi d'exposer, pour la première fois à Dijon, l'art aborigène d'Australie, pour faire connaître et apprécier aux amateurs d'art cette peinture hors du commun et lui donner la place qu'elle mérite dans l'univers de l'art contemporain. Un projet de Christian Tiercin et Michèle Panhelleux.
Source : http://www.rondpointdesarts.com/modules/news/article.php?storyid=467
Enregistrer un commentaire