dimanche 27 janvier 2008

Souvenir d'un dinosaure

© Collection privée BROCARD II.

Dans leur gangue, liés l'un à l'autre, ces deux objets m'intriguaient, bien que je n'ai jamais été attiré par les fossiles. Ils sont froids, sans lien avec notre humanité, tout de pierre vêtue. Je n'y ressens pas la vibration impulsée par les vieux outils, la résonance d'un objet familial touché par des ancêtres, un peu comme si dans un élan de folie nous communiquions par le même geste avec eux. Bref les fossiles ne m'inspirent guère.

Mais celui-ci est différent. Il appartient à un monde qui fascine depuis toujours les enfants. Sans raison d'ailleurs, autre que l'univers animal démesuré, violent, signe d'un temps où la terre tremblait sous leurs coups. Carnassier, herbivore, à sang froid, certains avec des plumes... minuscules ou gigantesques... Ce fut le temps des dinosaures.

Nous gardons d'eux des images reconstituées. Dans certaines régions du monde comme le Niger, des os, des corps entiers apparaissent dans le sable. Les découvertes sont régulières dans ce coin de la planète. En France, mais également en Chine des vestiges sont révélés au fil des ans. Bref les dinosaures sont un peu partout dans presque toutes les régions du monde. Et ils intéressent l'ensemble des générations, enfants tout d'abord comme ce site très bien renseignés, et adultes ensuite, confrontés à ce grand mystère de la disparition massive d'espèces.

Un des objets les plus emblématique chez les dinosaures pourraient être leurs oeufs. Célébrés dans le film Jurassique parc, ils restent assez rares aujourd'hui et proviennent principalement de Chine. Certains oeufs comportent derrière la frêle coquille fendillée, l'embryon de l'animal. Mais cela est très peu fréquent et ne mérite pas que l'on détruise cette dernière protection. Dans le passé, ces oeufs d'Hadrosaure comme ici, firent la joie de collectionneurs de tous bords. Mais leur exportation est maintenant heureusement réglementée.

Nous ne connaissons pas la couleur de la peau de l'Hadrosaure, comme d'ailleurs aucune des peaux de dinosaures. Etait-elle marron, verte, blanchâtre comme celle de certains reptiles ? Nous n'en saurons jamais rien. En revanche les squelettes donnent une bonne idée de la taille et de la corpulence des animaux.

L'Hadrosaure pesait autour de 3 tonnes, pour une taille de 5 mètres de haut et une longueur d'à peu près 10 mètres. Il serait presque l'ancêtre du canard. Un énorme canard certes, avec des traits marquants comme le même bec que ce palmipède. Son charme ne s'arrêtait pas là puisque sa tête s'ornait d'une corne pour se défendre contre ses prédateurs préférés. C'était donc une sorte de canard-rhinocéros mangeant de bons légumes et couvant ses oeufs. Bien que, si l'on considère la taille de l'animal, avec 3 tonnes, les oeufs devaient avoir bien peu de chance de résister. L'Hadrosaure devait plutôt disposer des végétaux sur sa couvée, favorisant une source de chaleur avec l'humidité, sous l'effet de la décomposition, comme un tas d'humus ou de fumier (source : Weishampel et al. 1990. The Dinosauria. University of California Press: Berkeley).

En savoir plus ?
Les oeufs de dinosaures sur le web.

technorati tags:

Enregistrer un commentaire