lundi 21 janvier 2008

L'écriture arabe : l'art par excellence des cités des caravanes


Les villes saintes, bibliothèques du savoir sur les routes des caravanes, recèlent des trésors cachés, rongés par les rats, les insectes, couverts par le sable.


Le papier pourtant si fragile résiste. A Chinguetti, évoqué sur le blog de Détours des Mondes, persistent de grands intellectuels et les bibliothèques privées des familles de lettrés.


Ce patrimoine unique, classé par l'Unesco, souligne le haut niveau de culture du monde arabe dés la naissance de cette civilisation.

Mathématiciens, médecins, astronomes... ils furent nombreux à élever le niveau de conscience de l'humanité.


Leur écriture, subtile, de courbes et de déliés, donne aux mots une dimension sacrée. Elle ne cessera d'évoluer, de s'épanouir dans leur architecture, sur les manuscrits, s'élevant au rang d'art par excellence.


Ces quelques feuilles de papier proviennent d'Algérie. Frustres pour certaines ou délicatement ouvragées, elles offrent dans la richesse des mouvements et des formes, toute la complexité d'une culture si peu comprise aujourd'hui.


Les jugements sur le monde arabe sont souvent à l'emporte pièce. Nous ne comprenons pas cette violence, ces tendances qui s'affrontent aujourd'hui.

Et pourtant nous avons vécu en Europe les mêmes tensions. Les guerres de religion ne sont pas si loin. Les affrontements entre traditionalistes et progressistes non plus.


Après des années d'évolution, de stabilité, de croissance, le monde arabe rencontre les mêmes difficultés, est soumis aux mêmes démons, et doit choisir entre modernité et fondamentalisme. Je reste pour ma part convaincu que nous devons les aider sur cette voie, adopter un regard bienveillant et exigeant, accompagner cette évolution majeure avec eux.


Le texte ci-dessous est extrait d'un ouvrage sur la naissance de l'écriture. Il donne un éclairage particulier sur l'émergence de la calligraphie arabe.


"L'écriture arabe est la dernière née des écritures sémitiques occidentales, qui dérivent toutes de l'alphabet inventé par les Phéniciens deux mille ans avant Jésus-Christ. Elle n'apparaît qu'au 6e siècle dans une dédicace trilingue (grec, syriaque, arabe) datée de 512 et trouvée à Zabad dans la région d'Alep" en Syrie...


... "Les savants européens considèrent depuis 1900, que son origine est nabatéenne, après la découverte de l'inscription arabe d'Al-Némara, écrites en caractères nabatéens datés de 328"...


... "Les historiens arabes quant à eux rapportent une tradition selon laquelle elle aurait été inventée à partir de l'écriture syriaque, par des membres de la tribu des Tayyi, aux environs d'al-Anbar, dans le sud de l'Irak; de là elle serait passée à al-Hira, puis à la Mekke à la fin du VIe siècle".
Sources : L'aventure des écritures, naissance - Bibiothèque nationale de France
Enregistrer un commentaire