dimanche 2 décembre 2007

Figure hiératique d'un chaman Inuit

© Collection privée BROCARD II.

En forme de losange, cette petite tête en serpentine représente un chaman absorbé dans sa méditation. Les commissures des lèvres tombent sur les côtés imprimant un peu de tristesse dans ce visage. Les pommettes sont saillantes et répondent en écho à un crâne fuyant.
Symbole de réflexion, de transformation, de connexion avec les esprits, le front s'élève vers le ciel.
La plastique des joues creuses, comme la forme du visage me font penser à une autre tête. Celle du grand pharaon Akhénaton. Ce chaman était-il atteint de la même maladie ayant déformé les os ? D'autres correspondances pourraient exister avec la civilisation des Olmèques, par ce travail volontaire du front. Cette sculpture fut-elle volontairement marquée par des traits étirés donnant une dimension hiératique à la tête ? S'agit-il du corps décharné d'un mourant à honorer ? Il est difficile d'y répondre. Mais sa plastique reste intéressante comme les veines de la pierre imprimant comme les stigmates du temps sur la peau grainée.

technorati tags:

4 commentaires:

François a dit…

Très belle, magnifique sculpture. Dimension hiératique, oui, c'est évident. Mais tristesse? Je suis moins d'accord. Par ailleurs, d'où vient-elle? De quand date-t-elle?
Merci de ce billet, et de votre réponse.

Bertrand a dit…

François,

L'objet est là. Sans référence. Sans époque à laquelle le rattacher. Je l'achetais sans plus d'information, puis le prenais en photo pour le partager plus largement.

Puisque vous reprenez la photo sur votre blog, n'hésitez pas à indiquer la source comme vous y invitent les conventions CC de ce site.

Attention, les peintures aborigènes ne peuvent pas être reproduites a-priori, sans accord des communautés ou auteurs...

Merci pour votre visite.

François a dit…

Désolé pour la référence, ne sachant pas que la photographie était de vous, ou même que l'objet vous appartenait, je n'ai pas cru nécessaire de la donner. Soyez sûr qu'il en eut été autrement si j'avais eu à citer votre texte.

Bertrand a dit…

Bonjour,

Aucun problème. Le "CC" reste une convention sympathique permettant de mettre des ressources à disposition sur le web en interconnectant les sources.

Bravo pour votre blog.
A bientôt,