jeudi 20 décembre 2007

Bonnes fêtes, meilleurs voeux 2008

Ce n'est pas une photo. Ni une simple église. Après 8h de marche, 4 cols traversés, fourbus, notre vision avait changé. Nous avions appris à regarder autrement. Les minéraux, les lichens nous parlaient. Le bruit du vent jouait avec nous près des sommets. Les jeux nacrés de lumière sur les lacs nous invitaient dans l'onde. La roche, noire, blanche, verte, rouge... rythmait nos pas. La végétation toujours plus rare nous rappelait que nous étions juste invités. La marche, encore la marche, donnait une autre dimension au temps, à ce que la volonté seule permet d'accomplir, une sorte d'ivresse du possible...

Cette descente n'en finissait pas. Les troupeaux en transhumance, les bergers, l'habitaient, comme témoins d'une lointaine époque. Le ciel s'avérait de plus en plus menaçant. Le découragement nous rattrapait. Mais nous avions le sentiment d'avoir réalisé ensemble quelque chose de grand.

L'équipe se retrouvait enfin au pied de la vallée pour contempler un tout autre spectacle. Perdue entre deux villages, une église bravait fièrement les éléments. Elle avait échappé aux avalanches en 1580. Aujourd'hui la montagne immense l'entourait comme un écrin contrasté. Entre Foi éclairée et doute. Structure et chaos. Vie et aridité. Présence puis abandon. Ce n'était plus une simple photo. Mais un message qui traversait ce lieu... pour de nombreuses autres années encore.
Enregistrer un commentaire