lundi 19 novembre 2007

Une pierre comme sésame et changer son regard

Et bien non, ce n'est pas une pierre aborigène. Peut-être mon regard a-t-il changé. Hier je ne pouvais parcourir un champ sans jeter un oeil sur les mottes de terre et les monnaies éventuelles égarées. Aujourd'hui en haut des montagnes, les compositions de Lichen, les empreintes laissées sur les pierres, naturelles ou le fait de l'homme m'invitent à arrêter le pas.

Comment ne pas imaginer nos anciens séduits par l'harmonie de ces stigmates gravés dans la pierre, par les caprices du climat ? Impressionnés par les créations végétales ? Les plissements des formations géologiques ? Et d'y imaginer le vocabulaire et le message puissant d'autres esprits de ce temps ?

Les inscriptions ocres et fines de ce petit caillou me firent penser immédiatement aux peintures rupestres d'une grotte. A ces merveilleuses créations d'autres désert en Afrique. Cette pierre est modeste. Mais elle était unique dans cet univers gris des sommets, comme seul témoin d'une couleur plus chaude, d'un espace plus accueillant.

Cela m'invita à évoquer l'art aborigène avec mes comparses de rando. Mais je n'avais ni tableau, ni vidéo pour leur permettre d'ouvrir la porte. Il en est tout autrement une fois rentré avec You Tube et autres sites de partage à découvrir :
- Vidéo Aboriginal art history
- Temps du rêve et de la création (reportage Ushuaïa part 2, part 1)
- Foot prints of the spirits, part 2
- BMW aboriginal art painting
- Présentation d'une expo aborigène
- Vidéo Jail House art
Enregistrer un commentaire