mardi 20 novembre 2007

Sculpture Inuit : exprimer le plus dans une économie de moyen

© Collection privée Brocard - Estrangin.

Sculptés dans une pierre de basalte grise, ces cinq visages symbolisent une famille. Les traits sont simplifiés à l'extrême par l'artiste Inuit Joy Hallauk. Les yeux juste suggérés, restent plisssés par la lumière éblouissante des glaces. Les formes en bosse alternent avec des lignes anguleuses et construisent dans la masse de nobles visages tout en intériorité.

De ce nucleus, apparaissent ces parents, frères et soeurs, impassibles, sereins, qui observent dans différentes directions. Leurs têtes émergent à peine, communiant ensemble, tel un même corps ou esprit dans le coeur de la pierre.

Les bouches sont expressives, entrouvertes, soulignant un dialogue discret bien au chaud, à l'abris du gel. La forme même de la sculpture évoque le construction d'un Igloo et la convivialité d'une rencontre en son sein.

J'admire le talent de ces nomades des antipodes. Leur capacité à exprimer de multiples messages avec si peu de moyens. Juste quelques ciselures, ondulations de l'objet et l'essentiel est dit, dans une économie de mots. Ce potentiel d'abstraction, souligne le haut niveau de conscience et de spiritualité d'une civilisation construite dans l'effacement du temps et de l'espace.

D'autres oeuvres de l'artiste Joy Hallauk, à découvrir ici dans la collection d'Art Inuit du Canada, , ou encore plus loin, sans oublier cette très belle sculpture assez proche de celle présentée sur le blog.
Quelques références sur Joy Kiluvigyuak Hallauk.
Enregistrer un commentaire