samedi 24 novembre 2007

Port altier et combinaison de clous dans une statue

Sur fond d'écorce peinte aborigène, réalisée par l'artiste John Mawurdjul, se détache une statue africaine. Les lignes peintes et l'ondulation cerclant la tête, évoquent comme un prolongement magnétique à l'objet.

Une ancienne malle du XIXe siècle souligne le thème du voyage. Des périples d'un autre temps. Les échanges culturels. La collecte d'objet par quelques aventuriers.

Cette statue semble se rapprocher de la culture Fang ? Un moment je pensais à un vestige d'un reliquaire. Cependant pour cela, il faudrait que la tête comporte un buste cylindrique droit. Dans ce cas de figure, l'objet ressemble plus à une statue dont le buste a été coupé ou invite à d'autres hypothèses ?

Les quatre clous dans la verticalité du cou renforce le côté hiératique de ce visage et joue avec les autres clous cuivrés disposés sur la malle.

L'objet a traversé le temps avec quelques ambages. Trous de vers fragilisant les tresses symbolisées de la coiffure. Termites ayant dégusté la base. Scarifications du temps portées sur la joue. Les formes sont souples, élancées. L'époque reste indéfinissable.

Il ne s'agit pas d'une statue Fang mais si vous désirez en savoir plus sur ce peuple : à découvrir l'histoire des Fang, des statues, ici, , ou bien par ici, ou encore là-bas.
Enregistrer un commentaire