samedi 1 décembre 2007

Les massues paoa de l'Ile de Pâques

Ce visage fait partie du manche d'une massue de l'Ile de Pâques. Dans le passé ces armes (paoa) et les bâtons de commandement (ua) étaient très prestigieux, le bois étant rare. Il s'agit sans doute d'une tête de femme sculptée.

Les cheveux couvrent le front jusqu'aux yeux, incrustés en obsidienne et en os réajustés aujourd'hui. Les oreilles hypertrophiées sont collées au visage. De leur côté, les poches lacrymales forment des petites bosses sous les paupières et renforcent le caractère exhorbitant des globes oculaires.

Cet objet de guerre n'a sans doute jamais servi. Il fut probablement travaillé tardivement dans les années 60.

Le bois de toromiro, si rare hier, a ici cédé sa place à une essence plus commune et plus légère. Mais reste cependant cette plastique étonnante, si particulière à l'Ile de Pâques dont cet objet est une belle évocation.
Il ressemble d'ailleurs à un très bel exemplaire de l'ancienne collection londonienne Hooper.

Quelques autres exemples d'objets de l'Ile de Pâques.
Enregistrer un commentaire