vendredi 16 novembre 2007

Les esprits de la pluie sous les feux de la rampe : les Wandjinas

Esprit de la pluie Wandjina.
© Collection privée Brocard-Estrangin


Un esprit Wandjina gravé sur une pierre teintée d'ocre. Accompagné de deux émus, oiseaux du bush Australien, le visage stylisé et simplifié rayonne d'une forte présence. Il n'y a pas de bouche. Juste des yeux, un visage, dans l'intériorité, sans parole.
Les cils démeusurés cerclent un regard énigmatique scrutant le monde. Cet esprit sacré de la région de Kimberley, remonte aux temps du rêve. Il symbolise le grand maître de la pluie. Il contrôle l'alternance des saisons et reste à l'origine de la création des mers et océans.

Quelques esprits Wandjina furent sous les feux de la rampe en 2000 à Sydney, et dévoilés au monde entier lors de l'ouverture des Jeux Olympiques.

La rencontre de cette gravure et de la pierre, comme ici, rappelle les grottes de la région ornées de multiples esprits Wandjina. Ils sont invoqués lors des cérémonies des anciens et restent encore aujourd'hui fort respectés. L'endroit dispose d'une haute charge spirituelle et chaque visiteur s'annonce aux esprits avant de les rencontrer.

Les artistes Lily et Rosie Karedada sont également réputés pour leurs représentations subtiles des esprits de la pluie.
Enregistrer un commentaire