jeudi 1 novembre 2007

Labyrinthes créatifs aborigènes

Point d'eau autour de Kintore par Elisabeth Marks Nakamarra ©.

Cette peinture aurait pu représenter un point d'eau avec une conjugaison de bleu, vert dans un style assez figuratif. Une vision classique du monde, commune, direct sans créativité. Mais cela aurait été sans compter sur l'inventitivité des artistes aborigène. Leur capacité à ré-inventer l'espace, à codifier les mythes, générations après générations.
Sur cette vue géométrique, presque satellitaire, l'artiste Elisabeth Marks Nakamarra y représente un point d'eau autour de Kintore près de la communauté de Papunya. Espace de vie, ce réservoir d'or bleu remonte au temps du rêve. Epoque mythologique de la création du monde et des déluges apportant la vie.

Les éclairs devaient y zébrer le ciel comme ces labyrinthes évoqués sur la toile. L'ensemble de la composition reste abstrait comme pour en préserver le mystère. Un mouvement circulaire encadre le centre de la peinture comme un écrein sacré renforcé par un effet visuel de scintillement.

© Vue des terres autour de la communauté de Papunya (extrait de Google Earth).
© with the courtesy of Papunya Tula Artists, artist Elisabeth Marks Nakamarra
Enregistrer un commentaire