jeudi 22 novembre 2007

Inventaire des boucles de ceinture dans les champs

En bronze ou en cuivre, dotées d'une patine verte profonde, ces boucles de ceinture furent collectées dans des champs des Alpes. J'ai toujours été étonné par ce que l'on peut retrouver dans un simple champ. Pièces de monnaie, dés à coudre, boucles, boutons foisonnent. A croire que les agriculteurs d'hier ne semaient pas que des graines.

Ces boucles s'échelonnent du XIIIe au XVIIe siècle. A cette époque j'imagine mal les paysans peu fortunés, partir travailler avec les poches pleines de sous. Dés lors l'explication doit être ailleurs.

Une hypothèse revient à considérer de près les tas de fumier proches des fermes ou dans la cour de celles-ci hier. Bonifiés quelques temps avant d'être répandu dans les champs, ces engrais devaient servir de latrines aux habitants du lieu.
En défaisant leurs ceintures, celles-ci pouvaient casser, ou le cuir céder après un long usage... Et les boucles de tomber dans cette fange. Les auriez-vous cherché ? Non. Et bien imaginez que les hommes d'hier non plus. Quelques temps plus tard, avec les pièces échappées des poches, ces boucles étaient disséminées dans les champs cultivés.

Cela a été valable à de nombreuses époques, ce qui explique la richesse assez marquante des champs labourés sur plusieurs millénaires.
Enregistrer un commentaire