dimanche 25 novembre 2007

Disparition de l'ours polaire et mythe Inuit

© Collection privée BROCARD II.

Le seigneur blanc de l'Artique, ressemble terriblement à l'homme Inuit. Ces derniers auraient observé les techniques de chasse de l'ours pour les adopter ensuite. Bien souvent ils sont en concurrence sur le même terrain à la recherche d'animaux, tous deux derniers maillons de la chaîne alimentaire dans cette région du monde.

L'esprit de Nanook, l'ours blanc, nourrit les mythes Inuits qui sacralisent leur rivalité. Un artiste représente ici dans cette petite statuette en os de baleine fossilisé un grand ours debout. Le prédateur blanc quitte son enveloppe animale pour adopter une posture plus humaine. Il est courbé, replié sur lui-même, les mains emmitouflées, pour se protéger du froid.
La fragilité, les craquelures, l'humanité de cette statue souligne tant l'intimité entre l'ours et le chasseur inuit, la communion de leurs esprits dans ce combat pour la vie.

© Collection privée BROCARD II.

L'ours blanc polaire est susceptible de disparaître en raison de la fonte de la banquise artique. L'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) l'a classé dans les espèces vulnérables. Leur poids moyen décroit d'années en années avec une baisse aujourd'hui de plus de 50%, en raison du changement de climat et de la pollution de l'eau.

Durant les 35 ans de vie d'un ours, il rencontre le risque d'être chassé par les trappeurs Inuits, seuls autorisés à la pratiquer au Groenland contrairement au Canada où des safaris sont encore organisés.

© Collection privée BROCARD II.

Plus d'informations :
- Les ours polaires et le rechauffement climatique
- Les ours confronté à l'extinction
- Wikipédia : l'ours blanc
Enregistrer un commentaire