jeudi 29 novembre 2007

Comme une offrande du peuple Inuit

© Collection privée Brocard-Estrangin


Sur ce morceau de banquise presque épargné par le rechauffement, comme un symbole, se dresse un Inuit dans une posture attentive. Il est bien ancré sur la glace. Les deux mains sont ouvertes vers le ciel, tout en receptivité. Le mouvement offre comme un signe de paix, sans agressivité, en harmonie avec le monde qui l'entoure. Il émane quelque chose de cette statue réalisée en 1973 par un anonyme.
Le visage est grave. Les formes sont toutes en courbe, protégeant un corps emmitouflé dans une large fourrure bien étanche. De leur côté, les pupilles des yeux vous observent avec attention. Mouvement, regard, posture, geste, expression... tout cela a été traduit dans la pierre. Puis polie avec finesse, créant comme une sorte de fluidité entre les éléments, ourlés par les veines vertes et blanches de cette objet de la famille des serpentines.

Quelques signes un peu cabalistiques figurent sur le support : Å ∆ C 1973, puis ∆Pca C
technorati tags:

Enregistrer un commentaire