lundi 9 juillet 2007

Lonka Lonka aborigène : les éclairs du tonnerre

Eclairage du soir pour ce Lonka Lonka aborigène de la régon de Broome dans le Nord-Est de l'Australie. La nacre reflète les scarifications imposées par l'artiste sur la surface blanche. Dans les creux se nichent un mélange d'ocre et d'un fixatif a base de graisse de kangourou.
Une petite peinture prend forme sur cette large coquille de nacre de 23 x 17 cm, collectée dans les années 70.

Je reprenais deux autres exemples de Lonka Lonka dans une précédente nouvelle sur "La brillance des rêves".
Les motifs sur cet objet en nacre s'avèrent peu accessibles au profane. Les lignes en zig-zag pourraient représenter la foudre qui touche le sol sous le tonnerre, avant le déclenchement de la pluie, sous le charme des esprits Wandjina, maîtres des tempêtes.

La combinaison des signes pourraient également souligner un chemin initiatique autour des marches sacrées des cycles Tingari traversant le pays. Au fil des pas résonnent les chants des plus âgés enseignant aux rythmes des notes l'histoire de la création du monde.

Le revers de ce Lonka Lonka montre également trois magnifiques tortues de mer entrelacées qui gardent leurs mystères à moins que vous n'ayiez quelques interprétations à partager ?


Enregistrer un commentaire