jeudi 3 mai 2007

Oiseaux sacrés des villages Yamok et Palembei

Après un long périple sur les routes migratoires, l'imagination invite ces oiseaux à se poser enfin sur une terrasse européenne. Taillés par des artistes de Papouasie il y a plus de 30 ans ils cultivent les formes symboliques d'une autre culture.

Port haltiers. Regard vivace. Battement d'ailes. La vie a été saisie dans l'instant et rayonne dans les jeux de teintes polychromes. Les deux sculptures du village de Palembei, aux becs élaborés, orientés de l'extérieur vers l'intérieur du corps, dans une courbe circulaire, renforce l'unité et intériorité des mythes fondateurs de Nouvelle Guinée.

Les Esprits oiseaux, aux plumages patinés par la fumée des cases, amorcent de leur chant un dialogue avec les habitants des villages du Yamok.
Enregistrer un commentaire