dimanche 7 janvier 2007

Intimité d'un salon slave en 1914


Photo sur plaque de verre en 1914 à Moscou. Un salon d'appartement saisi par l'autochrome. Procédé inventé par les frères Lumières en 1903, puis ensuite commercialisé vers 1907.

Le rétro-éclairage de la plaque de verre donne de la profondeur à la pièce. Les couleurs vibrants sur la tonalité sépia posent l'époque. La disposition des objets dénote une certaine recherche dans la composition.
Des meubles en bois finement travaillés dans l'esprit des datchas. Des étoffes en soie cousues de fils d'or et d'argent au XVIIIe siècle. Une frise brodée en laine cerclant la pièce comme les coussins suggère les yourtes plus à l'est. Quelques estampes japonaises figurent les seuls visages du lieu. Deux plantes introduisent des courbes et cassent les lignes de fuite induites par les tapis.

Cette photo m'a inspiré un temps pour la décoration d'un appartement. Etoffes anciennes, gravures répondaient ainsi aux temps précédents. Touches de couleur. Chaleur des matières. Subtilité des effets de lumière. Impressions fugaces de la belle époque. Pérénnité des tissus soulignant des cultures éteintes.

Tremplin du passé invitant au futur... Je délaissais ensuite ces signaux d'un autre temps pour découvrir des arts plus contemporains, aux effets visuels d'une grande modernité, tirant leur force et fécondité de l'histoire la plus ancienne. Notre histoire. Celle des chasseurs cueilleurs. Aux confins du monde. Dans le bush australien. Dans l'immense inventivité de l'art aborigène.
Enregistrer un commentaire