lundi 29 janvier 2007

Art aborigène : les peintures corporelles de Barbara Long Kngwarreye

© Barbara Long Kngwarreye, Utopia.
Collection privée.

Il y a quelques semaines, l'artiste aborigène Barbara Long Kngwarreye réalisait cette toile dans le désert australien, du côté d'Utopia. Son grand format, de 170 x 140 cm, donne une profondeur renforcée à ces peintures corporelles dessinées sur le corps des femmes lors des rites initiatiques. L'oeuvre se rapprocherait du style des peintures de Violet Petyarre, tout en gardant sa spécificité, dans un mouvement combiné circulaire et centrifuge.

Ces figures libres s'évadant de la peinture, fuyant dans toutes les directions, donnent une respiration particulière et alternée tant il est possible à la fois de rentrer dans la toile en suivant le point de fuite, ou de naviguer au grès des circonvolutions nacrées sans jamais atteindre le lieu au coeur. La vitesse et l'attente se marient habilement dans cette toile, avec une fuite accélérée conduite par les lignes jaunes et des parenthèses encadrant le monde.

Les sens multiples des toiles aborigènes stimulent les imaginations les plus débridées. De quel chemin s'agit-il ? Où se situerait ce centre qui unit toute la composition ? Lieu dit ? Espace suggéré ? Quelles formes sont avantageusement soulignées dans le modelé de l'acrylique ?
Les questions sont multiples. L'oeuvre gardent ses secrets. Ses effets visuels marquent l'esprit, invitent à la découverte, ou au débat.
Enregistrer un commentaire